DENIS MUKWEGE, celui qui « répare » les femmes victimes de viol et de mutilations génitales.

DENIS MUKWEGE, celui qui « répare » les femmes victimes de viol et de mutilations génitales.

Fondateur de l’hôpital Panzi à Bukavu ,le Gynécologue Docteur Denis Mukwege y découvre une pathologie nouvelle : la destruction volontaire et planifiée des organes génitaux des femmes et se spécialise dans la prise en charge des femmes victimes de viols collectifs. Une prise en charge générale tant physique, psychique, économique que juridique.

 

 

« À l’hôpital de Panzi, situé dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), le flot continu de femmes victimes de viol, traitées pour des sévices extrêmes, a légèrement fléchi ces dernières années. Une rare embellie en vingt ans. Mais depuis trois ou quatre ans, ce sont des enfants violés, et même des bébés. TOUJOURS DES FILLES aux organes génitaux gravement mutilés qu’il accueille dans son hôpital de la région du Kivu, devenu le symbole de la lutte et de la résistance contre les viols de guerre. » (https://www.ledevoir.com/monde/493174/dr-denis-mukwege-se-bat-contre-l-horreur-contre-la-violence-sexuelle-extreme-au-congo)

Il est celui qui a fait connaître au monde cette barbarie sexuelle dont les femmes sont victimes à l’Est de la République démocratique du Congo où le viol collectif est utilisé comme arme de guerre. Ce qui lui vaut des tentatives d’assassinats et un exil de courte durée en Belgique.